[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Histoire de la Myrtille bio antioxydant naturel puissant.

La myrtille, autrement nommée « bleuet », a été découverte en Amérique du Nord. Étonnés d’apercevoir une fleur à cinq branches formant un astre, les amérindiens ont tout d’abord pensé qu’il s’agissait d’un signe de Dieu pour améliorer la faim.

Véritable arme pour les pilotes de la Seconde Guerre Mondiale, ce fruit adoucissait leurs yeux et permettait de mieux voir la nuit. En 1920, les américains la cultivaient pour ses vertus médicinales dont la digestion. Ils les cueillaient en été, les séchaient, les conservaient dans une substance huileuse pour ne les consommaient qu’en période hivernale.

Au Japon, Ronald Prior découvre que la myrtille peut prévenir les risques de maladies de la rétine. Elle fut désignée comme « fruit de la vue ».

Aujourd’hui, on compte près de 150 espèces. Ce fruit est cultivé en grande quantité par des producteurs de fruits naturels. C’est le cas dans les montagnes de l’Ardèche, département le plus spécifique en France dans ce domaine.

Culture

Commencez par établir un trou d’une cinquantaine de centimètres de profondeur et un peu plus grand que les souches. Respectez les distances soit deux mètres entre les sillons et un mètre entre les semis.

Éliminez les racines qui sont endommagées, taillez le reste à un centimètre environ puis, trempez-les dans du pralin.

Préparez votre terre en ajoutant de la tourbe, du bois morcelé et de l’engrais.

Installez ensuite votre arbuste de telle façon qu’il se situe sur une butte de terre. Le point de greffe doit être juste au-dessus de la surface du sol. Rebouchez, tassez délicatement et arrosez les pieds en pluie.

La culture des myrtilles peut être réalisée en bacs, en haie, en potager ou en massif à côté de vos bruyères…

Astuce malin : La formation d’une cuvette autour du pied permettra durant l’arrosage, de diriger l’eau automatiquement vers le centre.

Entretien et récolte
Après la plantation, disposez un paillis de cinq centimètres d’épaisseur afin de conserver l’humidité du sol. Enlevez régulièrement les fleurs pour une bonne croissance des plants.

Au printemps, pratiquez un désherbage et amendez le sol si besoin.

À partir de la seconde année, taillez les arbustes en éliminant les parties abîmées. Ensuite, tous les deux ans, pratiquez une taille sévère au ras du sol pour donner de la vitalité aux pousses.

Soyez prudent au dessèchement des semis en période estivale…

Myrtille bio histoire, culture, maladies et nuisibles

Myrtille bio histoire, culture, maladies et nuisibles

Maladies et nuisibles

Très robuste, la myrtille a peu de réticences face aux maladies et insectes mais n’abusez pas de l’arrosage entraînant un surplus d’humidité car vos plants peuvent pourrir ou être attaqués par la rouille. Dans ce cas, drainez votre sol, aérez-le et ajoutez-lui des engrais. Vous pouvez utiliser un fongicide à base de pyraclostrobine ou boscalide.

Quant aux insectes nuisibles, la mouche blanche peut être combattue avec un bon insecticide. Méfiez-vous aussi des escargots et des toiles d’araignées qui entraîneront éventuellement des dégâts bénins.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*