[Total : 3    Moyenne : 4/5]

Améliorer la circulation micro-capillaire (la Myrtille bio antioxydant naturel puissant).

Des nutriments comme le ginkgo biloba, l’extrait de pépin de raisin ou de myrtille, la vinpocétine, capables d’améliorer la circulation micro-capillaire dans l’œil, peuvent contribuer à freiner la détérioration de la macula.
Un essai en double aveugle a comparé l’effet du ginkgo biloba à celui d’un placebo chez dix patients souffrant de DMLA. Malgré la petite taille de l’échantillon, des résultats statistiquement significatifs dans l’augmentation de l’acuité visuelle ont été notés dans le groupe prenant du ginkgo biloba.
Le zinc en concentration relativement importante dans la rétine
Le zinc est particulièrement présent dans l’épithélium pigmentaire rétinien et il joue un rôle important dans différents systèmes enzymatiques de la rétine. De faibles niveaux alimentaires de zinc semblent liés à une augmentation du risque de développer une DMLA. L’évaluation de 1968 participants à la Beaver Deam Eye Study a montré que les sujets consommant les quantités les plus importantes de zinc avaient moins de risque de développer une DMLA que ceux qui en consommaient les plus faibles quantités.

Myrtille biologique superfruit antioxydant : Intérêt nutritionnel

Myrtille biologique superfruit antioxydant : Intérêt nutritionnel

Une étude en double aveugle, contrôlée contre placebo a examiné l’effet d’une supplémentation orale en zinc sur la progression de la DMLA.

151 sujets âgés de 42 à 89 ans ont reçu quotidiennement 100 mg de sulfate de zinc ou un placebo. Tous les sujets participant à l’étude avaient une DMLA diagnostiquée de façon ophtalmologique et n’avaient pas d’autres maladies ophtalmiques. Le groupe traité par le zinc avait significativement moins de pertes d’acuité visuelle que le groupe sous placebo pendant les 12 à 24 mois de suivi.

L’extrait de myrtille : l’expérience de la Royale Air Force
L’idée que les myrtilles puissent renforcer la vision nocturne provient de rapports anecdotiques concernant les pilotes de la Royal Air Force britannique au cours de la seconde guerre mondiale. Pour améliorer leur vision nocturne, ils mangeaient de la confiture de myrtilles.

Un grand nombre d’études européennes ont depuis montré que des suppléments d’extrait de myrtille améliorent la vision nocturne, permettent une adaptation plus rapide à l’obscurité et une restauration plus rapide de la vision après un éblouissement. L’extrait de myrtille est couramment utilisé en Europe pour soigner différents désordres oculaires.

Des anthocyanosides

Les propriétés thérapeutiques des myrtilles sont attribuées à la présence d’anthocyanosides qui appartiennent à la grande famille des caroténoïdes. Les anthocyanosides ont un effet stabilisateur sur le collagène, préviennent la fragilité capillaire et améliorent la micro-circulation.

Des études ont montré que les anthocyanosides améliorent la circulation sanguine dans l’œil, en particulier, dans la rétine. Cette amélioration a des effets positifs sur la rétinopathie diabétique, la dégénérescence maculaire, la rétinite pigmentaire ou la cécité nocturne.

Des travaux scientifiques ont montré que les anthocyanosides pouvaient être efficace à retarder la formation de la cataracte. Dans de nombreuses études, la fréquence de la cataracte chutait, simplement en supplémentant l’alimentation avec des extraits riches en flavonoïdes comme la myrtille.

Des patients atteints de cataracte ont reçu deux fois par jour, pendant quatre mois, 180 mg d’un extrait de myrtille et 100 mg de vitamine E. Les chercheurs ont constaté que la formation de la cataracte était stoppée chez 48 des 50 patients.

On pense que des lésions sur les structures du collagène, en particulier sur celles dans l’œil, sont l’une des causes de glaucome. Les anthocyanosides des myrtilles renforçant l’intégrité des structures du collagène, leur utilisation semble prometteuses, non seulement dans la prévention mais, aussi, dans son traitement. 8 patients italiens souffrant d’un glaucome ont ainsi reçu 200 mg d’anthocyanosides extraits de myrtille. Des améliorations de leur état ont été constatées.

Des études ont également montré que l’extrait de myrtille, en plus d’alléger, de ralentir et de prévenir certains désordres oculaires, améliore l’acuité visuelle. Dans une étude, un traitement quotidien avec 400 mg de myrtille et 20 mg de bêta-carotène améliore chez de nombreux participants la vision nocturne et élargit leurs champs de vision.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*