[Total : 0    Moyenne : 0/5]

 La Myrtille bio antioxydant naturel puissant elle est originaire d’Amérique du Nord.

Le myrtillier arbustif possède un port buissonnant bien ramifié.

Il est très décoratif au jardin avec son feuillage qui passe du vert au jaune doré et rouge en automne.

De culture facile, c’est un arbuste vigoureux et de croissance assez rapide.

MYRTILLIER ARBUSTIF ou VACCINIUM CORYMBOSUM

MYRTILLIER ARBUSTIF ou VACCINIUM CORYMBOSUM

Son implantation doit être bien pensée car le myrtillier arbustif n’aime pas être déplacé.

Au printemps, des petites fleurs, en forme de clochettes, apparaissent avant de donner naissance aux fruits.

Les baies sont plus grosses que celle du myrtillier commun.

Pour une meilleure fructification, il est préférable de planter au moins deux arbustes.

Les oiseaux sont les principaux ennemis du myrtillier.

Il est préférable de poser des filets pendant la période de mûrissement des myrtilles.

La myrtille est très riche en vitamines A, B et C et en sels minéraux (calcium et fer principalement).

Elle se prête à de nombreuses préparations comme des confitures, des gâteaux, des tartes..

Elle accompagne également des plats salés et principalement les volailles et les gibiers.

Culture et Entretien :

Effectuer les semis, sous abri chaud, au mois de février ou mars. Après stratification, laisser les graines tremper pendant 24 heures dans de l’eau tiède avant de les semer.

Les bouturages de tiges herbacées, qui sont assez délicats à réaliser, se font du mois de mai au mois de juillet à une température avoisinant les 20°C.

Les marcottages se pratiquent au printemps, en mars ou avril.

La plantation s’effectue de préférence en automne mais les arbustes vendus en conteneurs peuvent être plantés toute l’année, hors période de gel.

Les arrosages doivent être réguliers, surtout les deux premières années et pendant les périodes de chaleur, car elle est gourmande en eau.

Un paillage à son pied permet de conserver la fraîcheur de la terre.

La myrtille ne nécessite pas réellement de taille ; elle consiste simplement à rajeunir l’arbuste.

Couper à la fin de l’hiver les branches mortes et aérer le centre de la touffe.

Une pousse ne fructifie que pendant trois ans, ensuite il convient de la rabattre.

Pour un bon équilibre, laisser 6 ou 7 branches charpentières.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*